Du vent, de la pluie, mais aussi des sourires et des apprentissages!

Par Nicolas Vanasse

 

C’est samedi 5 août à Plessisville qu’avait lieu le deuxième tournoi de l’année pour nos 3 équipes juniors de Sherbrooke, les Fringants.

 

Tournoi incontournable de la saison, la Coupe de l’érable est toujours organisé de main de maître par l’association d’ultimate frisbee de Plessisville (AUFP). Les raisons pour lesquelles ce tournoi est l’un de mes préférés sont nombreuses : Bénévoles en quantité suffisante, de l’eau toujours disponible, un accueil incroyable, le support important de la communauté (+ de 20 commanditaires!), de la nourriture de qualité et en quantité, ainsi que des terrains de grande qualité dans un environnement tellement beau avec les gigantesques érables.

 

Résumé de tournoi Fringants 1

Notre équipe Fringants coachée par Nicolas Vanasse a connu un tournoi plus qu’acceptable. Les Fringants 1 finissent finaliste pour une deuxième fois cette saison et ce malgré la fiche cumulative de 2 victoires et 2 défaites (toutes deux contre l’équipe trifluvienne Forges, qui alignent plus de 5 joueurs de l’équipe provinciale, et dont la majorité des joueurs ont 17 ou 18 ans). Coach Nic a mis l’emphase sur la défensive tout au long du tournoi et les joueurs ont répondu à l’appel avec une attitude incroyable, et ce même dans les moments plus difficiles.

 

Coach Nic retient :

  • La précision chirurgicale des lancers de Rémi
  • Le déblocage incroyable de Léa en défensive, qui a su faire du bon boulot pour contenir certaines des meilleures filles du circuit
  • Le synchronisme et le positionnement fantastique de Philippe

 

Résumé du tournoi Fringants 2

Coach Philippe et sa troupe ont eu une belle journée de 3 victoires 1 défaites, sécurisant la 9e position au terme d’une victoire sur le point universel contre TQ gris!

 

Tous les matchs ont été serrés et les jeunes de cette équipe commencent à développer une chimie certaine! Cela favorise le mouvement rapide du disque et leur permet de faire des lancers longs en position de puissance.

 

Philippe retient de sa journée :

  • La vision du jeu d’Ève
  • Les jeux d’handlers entre Laurent, Jonathan et Alexi
  • Les cuts sans relâche d’Anaëlle
  • Les plongeons défensifs de Justin et Louis-David!

 

 

Résumé du tournoi Fringants 3

 

Pour ce tournoi, Coach Didier a du s’absenté en raison de sa fin de session universitaire chargée. Ce sont nos amis Marina et Kevin (Coach Mitchel de la LUJE, capitaine Animals et SGC respectivement) qui sont venu prodiguer leur conseil. Le premier match n’a pas été de tout repos contre Kerozen 2 avec un vent de côté très difficile à juger. Après quelques ajustements, les autres parties ont été beaucoup plus convaincantes. Il ne faut pas se fier à la 11e position au final, car 2 matchs ont été perdus par la marge d’un seul point.

 

Nos entraineurs invités retiennent :

  • La volonté des jeunes à apprendre et la rapidité à mettre en pratique les conseils prodigués entre les points.
  • L’analyse rapide du système offensif et la proposition d’adapter notre style défensif par Nicolas
  • Les mains et l’athlétisme d’Emmanuelle (13 ans), qui réussit toujours à bien se démarquer sur ce circuit U18, rappelons-le.

 

 

Coach’s corner (pour ceux qui ne sont pas tanné de lire :P)

 

Moins en faire, mieux en faire…


Plusieurs m’ont demandé pourquoi nous n’avons pas participé à l’étape 2 du circuit québécois d’ultimate 5 contre 5, qui se déroulait à Québec le samedi 29 juillet dernier. D’autres me demande pourquoi ne pratiquerions pas 2 fois par semaine comme le fond certains programmes. Voici mes réflexions qui ont mené aux choix de faire 1 pratique de 105 minutes et 3 tournois d’une journée dans la saison.

 

  • Bien évaluer les besoins du groupe, pas les désirs du coach. Notre programme a une moyenne d’âge de 15,3 ans et plusieurs des participants n’ont pas plus de 2 ans d’expérience. Il s’agit donc d’un programme d’initiation à la compétition et de développement, pas d’un programme compétitif.
  • On joue comme on pratique. Le ratio «minutes de pratique/ minutes de compétition» n’est pas assez respecté dans notre sport (Ce qui fait que nous passons plus de temps à gérer des blessures et de la logistique de tournoi qu’à s’améliorer). À l’heure actuelle, le ratio pratique/compétition est de 1,925, contre 1,44 si nous avions décidé de jouer 4 tournois. Les recommandations pour notre groupe d’âge et notre expérience sont de 1,50 (60 minutes de pratique pour 40 minute de compétition).Personnellement, je préfère grandement avoir les jeunes dans un environnement plus favorable à l’apprentissage et pour des périodes plus courtes. Puisque nos pratiques sont les lundis, j’ai remarqué que celles en retour de tournoi sont souvent laborieuses. La concentration est difficile à obtenir et l’énergie déployée dans les activités grandement diminuée. En «sacrifiant» les 3 ou 4 pratiques de retour de tournoi, il ne nous reste plus beaucoup de moments optimaux d’apprentissage.
  • Il reste que c’est vraiment «le fun» de jouer… Avec plus de pratiques et moins de temps de jeux, il est possible de garder motiver les athlètes à travers une série d’exercices qui mettent plusieurs joueurs en même temps en actions, qui ressemblent à l’ultimate, mais qui travaillent spécifiquement l’objectif visé par l’entraineur. Des points plus courts, plus long, des zones de but modifiées, des défis techniques supplémentaires, des règles modifiées sont tous des outils que j’utilise abondamment pour garder tout le monde motivés et en action.L’objectif est un peu de s’éloigner des drills (Sans pour autant les éliminer toutes), «des X et des O» et de mettre les athlètes dans un environnement forçant l’analyse de l’espace et la prise de décisions rapides. Pour arriver à créer cet environnement de pratique, on doit vraiment y mettre du travail, en communiquant clairement ces idées et objectifs (pour éviter que l’exercice soit du grand n’importe quoi) en planifiant minutieusement nos pratiques et en gardant une grande ouverture à l’adaptation du plan de pratique (température, absences, blessures, pertes de concentration, de motivation, trop facile, trop difficile, etc.). Entre 30 et 45 minutes de réflexion sont investis dans chacune de mes planifications de 105 minutes de pratiques… AFIN D’EN FAIRE MOINS, MAIS MIEUX!

 

Je crois vraiment être sur la bonne voie. Notre équipe 1 a été finaliste 2 fois sur 2 tournois et avec sa moyenne d’âge de 15,9 ans dans un circuit U18, c’est au-delà des attentes. Malgré le fait que j’encourage les parents et les jeunes à prendre leur vacances (Il est normal dans une famille de 3 enfants de placer les activités autour des vacances l’été et pas l’inverse…). Le taux de participation après 6 pratiques est de 81%, et pourtant on voit des améliorations notables chez la grande majorité des participants au programme.

 

Finalement, la famille Fringants de cette année compte 39 athlètes dévoués, dont 13 filles. Ils sont encadrés par 4 entraineurs sur semaine pour un ratio avoisinant les 1:8 (en raison des absences) et de 1 entraineur par équipe de 10 à 14 athlètes en tournoi.